Qui nous sommes

Cédric Jeanneaud

Cédric Jeanneaud

Cédric Jeanneaud

Cédric à débuté le piano à l’âge de 5 ans, coaché par sa maman elle même enseignante dudit instrument. Après un âpre cursus classique au CNR de Bordeaux, il s’est orienté vers le jazz aux alentours de 17 ans.
Le virus lui avait été inoculé lors des riches heures du festival d’Andernos-les-bains: Miles, Herbie Hancock, Mickael Brecker, Michel Petrucciani, Wayne Shorter furent autant de révélateurs.

Passé entre les mains de quelques musiciens pédagogues, comme Do Harson, Pierre de Bethmann, Cédric évolue sur la scène musicale régionale depuis une dizaine d’année.

Il compose et arrange dans des styles aussi éloignés que le Mambo ou le neo-classique.

Pédagogue depuis de nombreuses années, il est titulaire d’un DE de jazz.

 

Monique Thomas

Monique Thomas

Monique Thomas

Originaire de Philadelphie – Pennsylvanie (USA), Monique Thomas participe très tôt aux chorales des églises baptistes de son quartier et s’implique en tant que chanteuse lead dans plusieurs d’entre elles. Baignée à la fois dans la tradition des chants Spirituals et dans la musique Soul contemporaine, elle développe alors une interprétation personnelle du Gospel.

Installée en France depuis 1998, elle voit là l’occasion de revendiquer enfin sa culture en proposant un projet inédit dans le paysage du Gospel en Europe.

Monique Thomas a créé le Vocal Arts Studio dans le cadre de son enseignement du chant.

Rachael Magidson

Rachael Magidson

Rachael vient d’une famille de musiciens. Son père était pianiste classique, sa mère joue du violon et de la clarinette, et en famille on chantait à toutes les occasions. Etant originaire de San Francisco en Californie, Rachael a profité d’un enseignement musical depuis l’école primaire jusqu’au lycée.

Très vite après avoir fini ses études Rachael a pu faire de la scène. Sa première expérience était en tant que bassiste dans un groupe avec son frère aîné Jeff Magidson. Depuis ses débuts, elle a pratiqué plusieurs instruments et tourné partout en Europe de l’Ouest ainsi que chez elle en Californie.  Suite à son expérience de bassiste, Rachael à travaillé comme batteur et percussionniste avant de démarrer son propre groupe au chant lead et à la trompette.

Rachael a enregistré trois disques en tant que sideman et ensuite trois disques où elle assume le lead.  Stocchi Jazz Band « West of The Moon » était enregistré à San Francisco. Rachael Magidson « The Clouds Have Passed »  et Sophisticated Ladies « A True Story » enregistré à Bordeaux.

Rachael vit à Bordeaux depuis 2008 et se régale à jouer avec les talentueux musiciens qui se trouvent en Aquitaine. Elle travaille sous son nom ainsi qu’avec les Sophisticated Ladies et elle se produit dans les festivals, ainsi que sur les scènes locales.

Fred Borey

Frédéric Borey

Frédéric Borey (© Photo SimonDaval.Com & SimonDaval.Wordpress.Com)

Saxophoniste, compositeur, c’est à l’âge de 8 ans (1975) que Frederic Borey commence à étudier la musique classique au conservatoire de Belfort (90), où il obtient un premier prix en 1986. Il décide ensuite de se consacrer uniquement aux études musicales et c’est ainsi qu’il obtient plusieurs premiers prix de conservatoire ( Nancy – 1988 / Paris – 1991 / Besançon – 1992 ), puis aussi le diplôme d’état (1989) et enfin le certificat d’aptitude (1993), ce dernier lui permettant d’occuper le poste de professeur au conservatoire de Belfort.

Dès 1993, il se dirige résolument vers le jazz.

Quelques rencontres autour de différents stages et master-class ( Rick Margitza, Jerry Bergonzi, François Theberge, Eric Barret, Denis Badault, Simon Spang-Hanssen…) lui ont confirmé son choix.

Ainsi, il collabore à de nombreuses formations en tant que sideman aux côtés de Didier Lockwood (big-band), François Theberge, Didier Levallet (ONJ), Umberto Pagnini (La cricca), Patrick Manougnian (4tet), Pierre Drevet (5tet), Daniel Casimir, Michael Felberbaum, Emmanuel Bex, Frédéric Monino, François Laizeau, Vincent Courtois, Denis Leloup, Zool Fleisher, Claude Egea, Pierre Olivier Govin, Marc Miuchel LeBevillon, Jean-François Canape, Nicolas Genest, Michel Benita, Andrea Michelutti, Mario Stanchev, Tony Pagano…

Programmateur de « jazz au caveau » à Delle (90), il invite et joue avec des personnalités telles que Jim Snidero, Jerry Bergonzi, Hervé Sellin, Jean-Pierre Como, Olivier Ker-Ourio, Stéphane Guillaume, Pierre DeBethmann, Stéphane Kerecki, François Thuillier, Sophia Domancich, François Theberge, David Patrois, Daniel Yvinek, Antoine Banville, Michael Felberbaum, Eric Barret, Simon Goubert, Sarah Morrow…

Il devient directeur artistique du Festival de Jazz à Delle (mai 2002).

Passionné aussi par l’enseignement de cette musique, il obtient son diplôme d’état jazz en janvier 2002, ainsi que le certificat d’aptitude jazz en mars 2003.

Il enseigne le saxophone au département jazz de Chalon sur Saône (71),et au Centre des Musiques Didier Lockwood (77).

Remplacé en 2004 par Sylvain Beuf au Département Jazz de Chalon sur Saône pour des raisons géographiques, il réussit à ouvrir un Département Jazz à l’Ecole Nationale de Musique de Belfort où il consacre la plupart de son temps pédagogique.

Parallèlement sollicité par des structures publiques et privées, il transmet sa passion de l’enseignement dans le cadre de stages et master-class un peu partout en France.

Outre son propre trio avec Benoît Sourisse (ou Damien Argentieri) (orgue Hammond) et André Charlier (ou Alain Tissot) (batterie), il fonde le « Frédéric Borey Group » avec Pierre Perchaud (guitare), Clément Landais (cb) et Eric Bedoucha (batterie).

Il est membre du Lydia Filipovic « Nekada Quintet », du Olivier Gatto New Quintet (Ben Naceur, Amato, Gatto, Borey, Biwandu), du Jazz Ensemble « Convergence » de Daniel Casimir, du quatuor de saxophones « Y’akasax » auprès de Stéphane Guillaume…, et participe à de nombreuses sessions où il rencontre des personnalités telles que Ravi Coltrane, Rick Margitza, Franck Amsallem, Dré Pallemaerts, John Betsch, Renato Chicco, Jacky Terrasson, Eric Harland, Benjamin Henocq…

Yoann Loustalot, trompette

Yoann

Yoann

Yoann est en train de s’imposer comme un trompettiste incontournable de la scène jazz nationale. Son premier album en tant que leader, Primavera, a été unanimement salué par la presse jazz française (le magazine Jazzman décerne unChoc!), et sa présence en tant que sideman sur de nombreux projets comme le François Théberge / Lee Konitz quintet, le Vintage Orchestra, les formations de David El-Malek, Sarah Lenka, Michaël Chéret, Sophie Alour, Alexandre Saada,etc. attestent de l’estime que ses pairs ont pour son talent, qu’il s’agisse de jeunes musiciens de sa génération, mais aussi de l’une des dernières légendes vivantes du jazz comme Lee Konitz.  Le deuxième disque de Yoann,   »YO 5″, vient de sortir sur « Le Petit Label ».

Monsieur Gadou, banjo

Didier Ottaviani, batterie

Didier Ottaviani

Didier Ottaviani

Après 5 années d’étude des percussions classiques au conservatoire national de Bordeaux, Didier s’oriente vers la batterie, et découvre notamment le jazz. Membre fondateur du groupe de ‘modern jazz fusion’ STOLEN, il s’ouvre parallèlement à une musique plus acoustique.

Entre 1994 et 1997, il travaille entre autres avec les groupes POST IMAGE (divers festival nationaux, concerts en Hongrie, Andorre, Monaco…), DJANGU GANDHAL (Rap – Printemps de Bourges, émission TV Taratata…), MINIMUM VITAL (concerts au Brésil, Hollande, Mexique, Pologne, Belgique, Espagne, CD live ‘proglive corbigny’ Musea et CD live ‘Mexicali’ Musea, enregistrement en 2002 de l’album « Atlas » Musea FGBG4533AR), THIERRY VALETTE (CD ‘café littéraire’ Alba Musica). La diversité stylistique de ces expériences (funk, jazz rock, latin, biguine, hip hop, rock, rock progressif…) donnera au jeu de Didier richesse et stabilité.

Il concentre son travail depuis quelques années sur le jazz et accompagne divers musiciens sur la scène régionale : David El Malek, Fred Couderc, Didier Ballan, Serge Moulinier, Jérôme Etcheverry et le Swingtet (scène nationale de Bayonne été 1998), Alex Golino, Camelia Ben Naceur, Manu Marchès, Olivier Gatto, Vincent Bourgeyx , Steve Gut, Carl Schlosser, et à l’occasion du festival Bordelais des Etats Généreux 1997, il accompagne François Jeanneau.  Enregistrement du CD du chanteur Fabian Barnes ‘scrambled eggs’ en 1999, et du CD du pianiste Didier Ballan ‘MUNDUK’ avec le saxophoniste Fred Couderc. Il accompagnera également les pianistes australiens Joe Chindamo(p), Renato Chicco(p), et les saxophonistes new- yorkais Eric Alexander et Mark Turner lors de leurs séjours bordelais. Il est également régulièrement appelé à collaborer avec le trompettiste basque Jacki Berecochea dans diverses formations (Big Band des Landes, sextet avec la chanteuse américaine Monique Thomas, enregistrement du CD « Jacki Berecochea & Monique Thomas Combo – Can’t we be friends ? » Agorila AGCD 351…).

1999 marque le début d’une collaboration avec le pianiste parisien Patrick Villanueva ; ils développeront ensemble plusieurs projets (un sextet avec le contrebassiste Manu Marchès, un trio explosif dans lequel Patrick joue l’orgue Hammond). Cette entente donne naissance à la préparation d’un album en trio avec le saxophoniste/flûtiste Carl Schlosser.

Il s’investit depuis 1997 dans un projet plus personnel avec le trio ZAZEN (CD EMP-Musiquémo/Mahatma Records 2001). Les trois musiciens-compositeurs du groupe (Lionel Fortin – piano, Christophe Jodet – contrebasse) développent une approche fine du trio (Sunside-Paris, FIP « Jazz à Fip », France Musique avec Alex Duthil….). Une tournée française est alors en préparation pour l’année 2003.

Didier est musicien intervenant dans la classe de batterie jazz depuis 1996 au CIAM à Bordeaux, il est également intervenant dans le cadre du D.E.M de Jazz du conservatoire des Landes, et membre fondateur avec Michel Fourcade de l’école Sonor HSMA Infogroove à Bordeaux (Pessac).

Il entre début 2003 dans le premier orchestre « transfrontalier », le PIRINEOS JAZZ ORCHESTRA (collaboration entre le gouvernement Basque, la région Aquitaine et le gouvernement de Navarre) qui donnera naissance à un album « Anie », dirigé par Iñaki Askunze. Cette formation donnera naissance a un deuxième album en 2006 avec le trompettiste RANDY BRECKER (album « transatlantic connection » chez NEW MOOD JAZZ).

Parallèlement, il développe son experience du Big Band de Jazz en participant à l’enregistrement de deux disques avec le BORDEAUX BIG BAND (« to chance it » en 2003 avec DENIS LELOUP – mosaic music- , et « oh! Man, play that thing » avec le trompettiste américain LEROY JONES – jazzophile-)

En 2003, il participe également au nouveau groupe latin jazz de Patrick Villanueva « Jumbazz » (divers concerts Paris et région Parisienne…) et à l’enregistrement du disque au studio « La Buissonne » avec le guitariste Fréderic Favarel (cd Jumbazz. sorti en septembre 2004 chez DOM Disque).  C’est aussi l’année de la concrétisation du projet qu’il dirige avec Monique Thomas : le groupe de Gospel moderne « Voices Of Praise » (6 chanteuses et une section rythmique, dans le style de la nouvelle génération des groupes de gospel Américains comme Kirk Franklin ou Kurt Carr) avec de nombreuses dates et la sortie en novembre 2004 du premier disque du groupe « Live ! ». Le second opus de VOICES OF PRAISE, produit par Didier et Nicolas Veysseyre, voit le jour début 2008 (« it’s time »). Parallèlement à son activité pour Voices Of Praise, il fait partie du quartet du saxophoniste ALAIN COYRAL depuis 2007, et enregistre un CD « Sarah Felicidad » chez mosaic music.

Timo Metzemakers, contrebasse

Timo

Timo

Timo débute la musique à l’âge de 6 ans, à l’école. Il s’intéresse à la basse depuis tout petit, mais doit attendre l’adolescence et les premiers « petits boulots » pour arriver à financer sa première basse électrique. Il arrive à Bordeaux à 18 ans pour y faire des études scientifiques et monte sa première formation de jazz avec des copains de fac. Il passe par le CMA de Joseph Ganter, et les premières scènes ont lieu en 1993. La même année, il passe à la contrebasse. C’est la grande passion pour cet instrument et il délaissera la basse électrique. Il continue des études en informatique tout en étant de plus en plus demandé en tant que contrebassiste, et en 1998, il réussit à devenir musicien professionnel à plein temps. Il monte le groupe de jazz original Grand Six, travaille avec le bluesman Victor Brox (« Vivant chez Hologramme », 1997, « Kyla Jane & Victor with The Brox Gang », 1998), le chanteur Marc Delmas (« Souris Donc », 1999). En 1999 et 2000, il accompagne le musicien électro Le Tone (« Rocky 8 », 1999) en tournée en Europe, au Canada et ailleurs. Il monte le duo électro Nababs avec Monsieur Gadou (« Nababs 13 », « 10 Marta », « Nus pixellistes »), collabore avec le metteur en scène Renaud Cojo. Il travaille avec la chanteuse Isabelle Drault (« Rendez-vous vers huit heures », 2004) et entre dans le Bordeaux Big Band en 2005 (« Oh Man! Play That Thing », 2007, avec Leroy Jones). Il collabore avec le trompettiste Jacki Bérécochéa depuis 2006, fait partie de l’Orchestre du Dimanche, des Fox-Trotters. Il prépare actuellement la sortie du nouveau CD de Grand Six. Parallèlement, il enseigne la contrebasse jazz au conservatoire de Mont-de-Marsan.